LE MINISTÈRE DU PLAN ET DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMOQUE FAIT DÉMARRER L’ATELIER SUR LA BUDGÉTISATION SENSIBLE À LA SANTÉ DE LA REPRODUCTION ET LA PLANIFICATION FAMILIALE

64

La ville de Coyah a abrité les 18 et 19 août 2021 un atelier spécial sur la budgétisation sensible à la santé de la reproduction et au planning familial. L’objectif visé par le ministère que dirige Madame Kanny Diallo à travers cette rencontre de cadres, était de faire une formation sur un plaidoyer fort afin de rendre effectif l’intégration de la santé de la reproduction et du planning familial dans les budgets nationaux et locaux.

Exif_JPEG_420

C’est plus d’une trentaine de cadres de plusieurs ministères sectoriels et des élus locaux, qui ont convergé vers la commune de Coyah en vue de participer à cet atelier de formation fort enrichissant. La Direction Nationale Population et Développement qui est l’organisateur de cet atelier a fait des mains et des pieds pour le voir réaliser avec succès.

Exif_JPEG_420

Dans son allocution d’ouverture, El Hadj Mohamed Sano le Directeur National Population et Développement, a au nom de la première responsable de la planification du développement économique, Madame Kanny Diallo, souhaité la bienvenue aux participants avant d’annoncer qu’en Guinée, la budgétisation de la santé de la reproduction n’est pas une chose nouvelle, une ligne budgétaire relative à l’achat des produits contraceptifs, existe depuis 2019. Ce qui signifie que la Guinée a un regard très attentionné vis-à-vis de la santé de la reproduction, mais surtout sur la planification familiale. Des présentations et des débats ont meublé ces assises. Les participants ont tablé sur les résultats du profil de consommation en santé en Guinée. Des soucis liés à la rupture de certains stocks de médicaments ont été soulevés par les participants. Toujours dans le volet présentation, les participants se sont prononcés sur le thème « Santé de la reproduction et dividende démographique en Guinée ».

Exif_JPEG_420

Pour la direction Nationale Population Développement du MPDE, cet atelier a visé particulièrement à présenter le Policy brief sur la budgétisation sensible à la SR/PF pour sensibiliser les décideurs sur l’importance de la budgétisation sensible à la SR/PF, mais aussi, à sensibiliser et renforcer les capacités des élus locaux et les membres de la société civile sur le plaidoyer en vue de la mobilisation des ressources domestiques en faveur de la SR/PF et l’intégration de la SR/PF dans les budgets nationaux et locaux.

Exif_JPEG_420

Des sessions de présentations animées par le Centre Régional de Recherches en Économie Générationnelle (CREG) et l’ONDD ont ponctué cet atelier. Ces présentations étaient relatives aux Policy Briefs sur le profil démo-économique de santé et la budgétisation sensible à la SR/PF ; le guide de plaidoyer pour la mobilisation des ressources en faveur de la SR/PF, et d’autres sujets autant formateurs que les premiers. Des travaux de groupes se sont déroulés avant la clôture de l’atelier afin de permettre aux participants de se forger quant à la plaidoirie.

Exif_JPEG_420

El Hadj Mohamed Sano le premier responsable de la DNPD, qui a suivi avec la plus grande attention ces deux journées d’assises s’est dit très satisfait avant de remercier tous les participants aux noms de Madame Kanny Diallo à laquelle un rapport fidèle sera fait sur cet atelier qui du reste s’est déroulé dans une totale convivialité.

AKIN Saliou