Communiqué de Presse : Le Gouvernement de la République de Guinée et le Fonds Lives and Livelihoods (LLF) ont procédé, le 31 mars 2021, à la remise officielle d’une flotte de 56 camions d’assainissement pour répondre aux défis posés par la croissance urbaine rapide de Conakry dont la conséquence environnementale est la dégradation du cadre de vie des populations.

124

(Conakry, le 31 mars 2021) Le Gouvernement de la République de Guinée et le Fonds Lives and Livelihoods (LLF) ont procédé, le 31 mars 2021, à la remise officielle d’une flotte de 56 camions d’assainissement pour répondre aux défis posés par la croissance urbaine rapide de Conakry dont la conséquence environnementale est la dégradation du cadre de vie des populations.

Assainissement de la Ville de Conakry….  “J’aime ma Ville, je la rends propre”

  • Les 56 camions seront utilisés par l’Agence Nationale de l’Assainissement et de la Salubrité Publique (ANASP) pour améliorer les conditions de santé et d’hygiène des populations de Conakry en général et celles plus vulnérables en
  • L’assainissement est l’une des 28 grandes initiatives soutenues par le Fonds LLF en Afrique et en Asie.

Le Gouvernement guinéen et le Fonds Lives and Livelihoods (LLF) ont fournis 56 camions d’assainissement à l’Agence Nationale de l’Assainissement et de la Salubrité Publique (ANASP) relevant du Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement pour s’attaquer aux problèmes urgents de l’élimination des déchets solides en priorité dans les quartiers les plus pauvres de la ville.La cérémonie solennelle de remise de ces camions a été placée sous la haute autorité de Son Excellence Monsieur le Président de la République sur l’esplanade du Palais du Peuple à Conakry.

Cette initiative multilatérale de développement aide les pays les moins avancés de la région à sortir leurs populations de la pauvreté. En effet, la Guinée a connu une croissance rapide de sa population urbaine, le nombre de personnes vivant dans les zones urbaines est passé de 16,6 % en 1971 à 36,9 % en 2020. On estime que dans les dix prochaines années, plus de la moitié de la population guinéenne vivra en milieu urbain. Cependant, 80 % des ménages ruraux et 54 % des ménages urbains jettent encore leurs déchets à l’air libre. On évalue à seulement 6,7 % seulement, le nombre des ménages guinéens qui pratiquent une élimination saine des déchets.

Cette situation entraîne à la fois des problèmes environnementaux, tels que les inondations et des risques sanitaires, ainsi que la contamination des sources d’eau ouvertes. (https://www.invest.gov.gn/page/environment) En conséquence, le Gouvernement, par le biais du Plan national de développement économique et social (PNDES), a identifié l’accès à des services sociaux de qualité tels que l’hygiène, l’assainissement et l’eau potable comme une priorité absolue.

Pour le President Alpha Condé, « Des populations vivant dans un environnement salubre et en bonne santé sont des citoyens capables de s’investir pleinement et avec beaucoup d’énergie dans le processus de résilience aux chocs et de relance du développement socio-économique amorcé en Guinée dans la dynamique de l’émergence espérée en 2040 ».

Le Projet d’Assainissement de Conakry vise à améliorer la sécurité, les conditions environnementales et sociales dans la ville, en fournissant par exemple un meilleur accès à un système de collecte durable des ordures et en protégeant l’environnement par un meilleur traitement des déchets au niveau de la décharge publique.

Grâce à ce projet, on estime que 1,7 million d’habitants seront protégés contre les inondations et bénéficieront d’une collecte régulière de leurs déchets solides. Le traitement des boues passera de zéro en 2017 à 500 mètres cubes par jour en 2022, tandis que le nombre de cas de paludisme, de diarrhée, de schistosomiase et de typhoïde devrait diminuer de moitié chez les enfants de moins de cinq ans. Le projet crée également des centaines d’emplois directs et indirects.

L’achat de la flotte de camions d’assainissement a été effectué grâce aux 54 millions de dollars américains alloués à l’ensemble du Projet d’Assainissement de Conakry financé par le Fonds Lives and Livelihoods (LLF), une initiative multilatérale de développement créée par la Banque Islamique de Développement (BID) et ses partenaires de la coopération au développement, notamment le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement, la Fondation Bill et Melinda Gates, le Département du Développement International, le Fonds de Solidarité Islamique pour le Développement, le Centre d’Aide Humanitaire et de Secours du Roi Salman et le Fonds de Développement du Qatar.

Dans un discours prononcé au nom de Son Excellence Dr Bandar Hajjar, président de la Banque islamique de développement (BID), le Dr Alpha Boubacar Diallo, représentant de la BID en Guinée, a déclaré : « L’ambition du Fonds Lives and Livelihoods est de permettre aux pays d’investir dans les services et les infrastructures clés qui permettront de garantir un avenir plus sûr, plus sain et plus prospère à leur population ».

« L’accès à un système d’élimination des déchets sûr et efficace est l’un des services essentiels dont chaque personne devrait bénéficier, c’est pourquoi nous sommes fiers de soutenir le projet d’assainissement de Conakry et d’aider la ville à relever un défi afin d’améliorer considérablement la vie de certains de ses résidents les plus défavorisés ».

En outre, il a été souligné qu’un financement supplémentaire de 1 million de dollars a été injecté dans le projet d’assainissement de Conakry par la BID afin de réhabiliter le garage existant qui abritera les camions pour assurer un entretien adéquat de la flotte nouvellement acquise. Le fonds utilise un modèle de financement innovant qui combine les subventions provenant des donateurs régionaux et internationaux avec le capital dont dispose la BID à des fins de prêt pour offrir des prêts à des conditions préférentielles. Ces prêts ne répondent pas seulement à des besoins immédiats, mais favorisent également un changement fondamental dans la vie de millions de personnes parmi les plus défavorisées du monde. En combinant des subventions et des prêts abordables, le Fonds LLF débloque également des capitaux pour des projets qui n’auraient pu autrement accéder à un niveau de financement plus élevé. Le Fonds soutient actuellement 28 projets en Afrique et en Asie, notamment en Guinée, au Maroc, au Niger, au Nigeria, au Cameroun, en Mauritanie et en Ouganda.

Mme la Ministre du Plan et du Developpement Economique indiquera que « la présente cérémonie s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet d’Assainissement de Conakry (PAC) qui vise à faire de notre capitale l’une des plus attrayantes villes de l’Afrique de l’Ouest. D’un coût de 54 millions de dollars des États-Unis, le projet est destiné à créer dans la ville de Conakry, les conditions nécessaires pour le drainage des eaux pluviales, l’assainissement des eaux usées, la collecte, le ramassage et le traitement effectif des déchets solides à travers notamment la réhabilitation de la décharge de la minière ».

Mme Kanny Diallo Gouverneure pays pour la BID en Guinée rajoutera « qu’inscrit au Programme National d’Investissements 2016-2020, ce projet contribue à la réalisation du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES), à travers son pilier 3 : Développement Inclusif du Capital Humain. Ce pilier vise l’amélioration de la santé, du cadre de vie et du bien-être des populations guinéennes ».

Selon l’ONU-Habitat, le manque d’assainissement est la cause de plus de 1 200 décès quotidiens d’enfants de moins de cinq ans dans le monde, soit un chiffre supérieur au nombre de décès causés par le sida, la rougeole et la tuberculose réunis. Le Ministre d’Etat, Ministre de l’Hydraulique et de l’Environnement,  M.Papa Koly Kourouma  a rappellé à l occasion les reformes engagées dans le secteur et reaffirmé la volonté de son Departement a renforcer les programmes d’Assainissement de la ville de Conakry.

Après avoir salué l appui des partenaires de la BID et du LLF, le Professeur Alpha CONDE, Chef de l’Etat, Président de la République n’a cessé d’exhorter les populations guinéennes à adopter des pratiques et des attitudes d’hygiène appropriées afin que chaque personne se protège et protège ses proches ainsi que l’environnement, conformément à la stratégie de professionnalisation de la gestion des déchets solides à Conakry. Le Chef de l’Etat invite les acteurs, partenaires et la population à faire de Conakry vitrine à l’image de certaines villes et capitales africaines.

– Fin

Notes à la rédaction

À propos du Fonds Lives and Livelihoods

Le 29 septembre 2016, la Banque islamique de développement (BID), le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement (ADFD), la Fondation Bill et Melinda Gates (BMGF), le UK Foreign, Commonwealth & Development Office (FCDO), le Fonds de solidarité islamique pour le développement (FSID), le Centre d’aide et de secours humanitaire du Roi Salman (KSRelief) et le Fonds de développement du Qatar (QFFD) ont lancé le Fonds Lives and Livelihoods (LLF) doté de 2,5 milliards de dollars américains avec une vision commune de sortir les populations les plus démunies de la pauvreté dans les pays membres de la BID. À ce jour, les donateurs du Fonds Lives and Livelihoods ont approuvé des projets d’une valeur de 600 millions de dollars américains en Afrique et en Asie. Le Fonds LLF est la plus grande initiative de développement de ce type au Moyen-Orient et dessert 33 pays membres de la BID.

À propos du Fonds d’Abu Dhabi pour le développement (ADFD)

Le Fonds d’Abu Dhabi pour le développement est une agence d’aide étrangère créée en 1971 par le gouvernement d’Abu Dhabi. Le fonds accorde des prêts à des conditions préférentielles pour le financement de projets de développement économique et social. L’ADFD effectue également des investissements afin de développer et de renforcer les économies du secteur privé des pays clients.

À propos de la Fondation Bill et Melinda Gates (FBMG)

Fondée sur la conviction que chaque vie compte, la Fondation Bill et Melinda Gates s’efforce d’aider tout le monde à mener une vie saine et productive. Dans les pays en développement, elle cherche à améliorer la santé des populations et à leur donner la chance de se sortir de la faim et de l’extrême pauvreté. Aux États-Unis, elle vise à faire en sorte que tous, surtout les personnes ayant le moins de ressources, aient accès aux occasions dont ils ont besoin pour réussir à l’école et dans la vie. Établie à Seattle, dans l’État de Washington, la Fondation est dirigée par Mark Suzman, PDG, sous la direction de Bill et Melinda Gates et de Warren Buffett.

 

À propos du Fonds de solidarité islamique pour le développement (FSID)

Le Fonds de solidarité islamique pour le développement (FSID) est un fonds du groupe de la Banque islamique de développement (BID) dédié à la réduction de la pauvreté. Le FSID vise le développement humain, et en particulier la réduction de l’analphabétisme et l’éradication des maladies ou des épidémies telles que le paludisme, la tuberculose et le VIH/sida.

À propos du Centre d’aide et de secours humanitaires King Salman (KSRelief)

Le Centre d’aide humanitaire et de secours du Roi Salman (KSRelief) a été créé en 2015 par le Roi Salman bin Abdulaziz. Le superviseur général du KSRelief est Abdullah bin Abdulaziz Al Rabeeah. Le centre a été créé afin de soutenir les efforts de l’Arabie saoudite visant à alléger les souffrances des personnes démunies dans le monde entier.

À propos du Fonds de développement du Qatar (QFFD)

Le QFFD est une institution publique de développement qui s’engage, au nom de l’État du Qatar, à mettre en œuvre des projets d’aide extérieure en vertu de la loi n° 19 de 2002 et de ses amendements. Elle a fourni une aide à plusieurs pays dans le monde en vue de réaliser les objectifs de coopération internationale énoncés dans la Vision nationale 2030 du Qatar. Le principal objectif du Fonds de développement du Qatar est de réaliser un développement inclusif et durable, en s’attaquant aux problèmes prioritaires dans les domaines de l’éducation, de la santé et de l’autonomisation économique.

Pour plus d’informations, veuillez contacter :

Nina Florette |E-mail: LLF@newmark-imc.com

Ibrahima Ahmed Barry |E-mail: ibramedb@gmail.com |657 149 383

………………………………………………………