Madame la ministre du plan et du développement économique face aux élus de la nation

40

MADAME LA MINISTRE DU PLAN ET DU DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE FACE AUX ÉLUS DE LA NATION

ʺL’enveloppe du projet de budget d’investissements s’élève à 8.799 milliards GNF dont 2.628 milliards, soit 29,87 % en ressources intérieures.ʺ

Madame Kanny Diallo, Ministre du Plan et du Développement Économique (MPDE) était, ce mardi, 08 décembre, 2020 devant les honorables députés, à la faveur de la traditionnelle session budgétaire.  Depuis l’entrée en fonction de cette législature, le 22 mars 2020, c’était la première occasion qui s’offrait à Mme la Ministre Kanny Diallo de s’exprimer face aux 114 députés qui composent le nouveau parlement guinéen. Il était question pour la Ministre, de présenter à la représentation nationale, le volet investissement du projet de loi de finances initiale de l’année 2021.

Mme la Ministre du Plan et du Développement Economique a d’entrée de jeu indiqué aux honorables députés que le budget d’investissements 2021 a été élaboré dans un environnement marqué par la pandémie du coronavirus (COVID-19), dont les répercussions socio-économiques demeurent un défi sanitaire majeur et une menace pour le développement du pays.

Le projet de budget d’investissements publics 2021 que la Ministre Kanny Diallo a soumis à l’approbation des honorables députés contient les premières orientations du Président Alpha Condé après sa réélection, les indications de la lettre de cadrage du Premier Ministre Kassory Fofana et l’ensemble des actions prioritaires contenues dans le Programme de Relèvement et de Résilience post- COVID adossé à la Stratégie Nationale de Lutte contre le Covid-19 (SNLC 2020-2022).

Dans son allocution, Mme Kanny Diallo a indiqué aux députés guinéens que l’enveloppe globale du projet de budget d’investissements 2021 s’élève à 8.799 milliards GNF dont 2.628 milliards, soit 29,87 % en ressources intérieures et 6.171 milliards, soit 70,13% sur financement extérieur. Ce projet de budget d’investissement connait ainsi une augmentation considérable de 28,54% par rapport à la loi de finances rectificative 2020 qui était de 6.845 milliards GNF.  D’ailleurs, un effort accru de mobilisation de ressources extérieures a été consenti par le Gouvernement dans le cadre de la mise en œuvre du Plan National de Développement Économique et Social (PNDES) de l’ordre 11, 37 milliards de dollars US.

Mme Kanny Diallo a souligné à l’attention des élus du peuple, la volonté du Chef de l’Etat et du Gouvernement de renforcer les bases du développement durable en répondant aux attentes des populations en générale, notamment les plus vulnérables. Un discours qui éclaire sur les investissements projetés afin d’appuyer les ambitions d’une croissance soutenue, partagée et inclusive. Outre les ressources allouées au BND et celles destinées aux fonds de contreparties des projets sur financement extérieur, Mme Kanny Diallo  annoncera qu’une enveloppe de 829 milliards de GNF a été dégagée au titre des Budgets d’Affectation Spéciale (BAS). Des ressources conséquentes pour alimenter entre autres, le Fonds de Developpement des Communes de Conakry (FODECOM) pour 426 milliards de GNF,  l’ANAFIC (Agence Nationale de Financement des Collectivités) pour 352 milliards GNF et surtout l’ANIES l’Agence Nationale d’Inclusion Économique et Sociale doté de 40 milliards GNF en faveur de la protection sociale des couches vulnérables

Mme la Ministre du Plan et du Développement Economique lèvera aussi un coin du voile sur l’enveloppe globale allouée au secteur des infrastructures qui s’élève à 537,8 milliards GNF. Au nombre des priorités à réaliser dans ce secteur se trouvent en très bonne place, le projet de réhabilitation des routes préfectorales et communautaires ; le projet de construction de la voirie urbaine de Lola et Beyla ; le projet de construction de la route Kankan-Kérouané ; le projet de réhabilitation de la voirie de Conakry…

Le volet programmatique des investissements de la LFI 2021  s’adresse également  au secteur stratégique Mines-industrie-Eau-Energie qui va disposer d’une enveloppe de 177,8 milliards GNF. 40,8% de ce montant soit 72,6 milliards GNF sont affectés au sous-secteur de l’énergie. Les projets bénéficiaires de cette allocation sont, entre autres : le programme de réhabilitation et d’extension des réseaux électriques de Conakry (phase 2) ; le projet d’aménagement hydroélectrique de Sambagalou ; le projet d’aménagement du barrage Fomi ; et le projet Énergie-Guinée Donkéya.

Le travail de programmation effectué par le Département prend en compte le secteur social notamment la Santé et de l’éducation (secteurs névralgiques) dotés de 242 milliards de GNF. le budget de la santé rapporté à l’enveloppe du secteur, hors taxe représente 18 %. Les crédits sont destinés à la réalisation des infrastructures sanitaires, aux équipements et aux programmes de lutte contre certaines épidémies et la Covid-19. Quant à l’Éducation, elle bénéficiera d’une attention particulière avec une dotation de 84,3 milliards GNF, soit 34,84 % de l’enveloppe du secteur social.

Mme la Ministre Kanny dans la foulée de son intervention, n’a pas manqué d’insister sur l’importance qu’accorde le Gouvernement et le Chef de l’Etat au secteur du développement rural qui va disposer de 109,4 milliards de GNF. Objectif : booster l’agriculture et par effet d’entrainement, la pêche, l’élevage, les eaux et forêts pour parvenir à l’atteinte de la sécurité alimentaire et à la réduction des importations des céréales.

L’exposé de Mme la Ministre du Plan et du Développement Economique a été suivi avec beaucoup d’interet et d’attention par les honorables députés. Le Président du Parlement et les élus ont vivement apprécié ce passage qui a éclairé leur lanterne.  A préciser que Mme la Ministre et son cabinet seront reçus, très prochainement, en travaux de groupes parlementaires pour des séances de « questions-réponses » avant le vote programmé du volet  investissements de la LFI 2021.

                                Service Communication et Relations Publiques MPDE