Infrastructures socio-économiques de base : la Ministre, Kanny Diallo honore les engagements du Chef de l’Etat en direction des populations de la Moyenne et Haute Guinée.

130

La Moyenne Guinée se mobilise pour la réception des infrastructures économiques et sociales réalisées dans la région. Les premières à se frotter les mains sont les populations rurales de Mirirè, Kondisso, Kébaly, Kahel, Banga et Boussoura dans la préfecture de Dalaba. Elles bénéficient d’un ouvrage de franchissement (pont), leur permettant de circuler plus facilement et surtout d’évacuer leurs productions vers les marchés des localités de proximité et des grands centres d’échanges du pays.

En effet, le samedi 10 octobre 2020, une forte délégation comprenant Monsieur le Gouverneur de la région administrative de Mamou, les autorités préfectorales et sous préfectorales, les hauts cadres du MPDE, (sillonnant la région pour procéder à la réception des infrastructures socio-économiques) s’est rendue sur le site du pont reliant Mirirè à Banga. Un ouvrage stratégique et capital pour ces localités qui avaient accueillies le Chef de l’Etat dans un passé récent.

Un pont sur le Guilintiwol à Mirirè.

« La réalisation de cette infrastructure socioéconomique portée par le Ministère du Plan et du Développement Economique, est une réponse aux promesses fermes tenues par le Président de la République, Pr Alpha Condé aux populations locales, lors d’un de ses passages dans l’arrière-pays » souligne Madame, la Ministre du Plan et du Développement Economique. Madame Kanny Diallo précise, qu’à travers ces projets portés par le FDES « le Ministère du Plan et du Développement Économique, sous l’impulsion du Chef de l’Etat, Pr Alpha Condé et de son Gouvernement, entend offrir ainsi graduellement des infrastructures socioéconomiques pour améliorer les conditions de vie des populations rurales et œuvre au désenclavement des zones de productions afin de permettre aux pays d’écouler leurs productions et disposer de revenus dans la lutte contre la pauvreté et la précarité ».

« Le pont est en phase de recalibrage, après l’arrêt des travaux à cause des grandes pluies et le Covid-19. Il se compose de 13 mètres de long sur 7 mètres de largeur pour une hauteur de 3 mètres. Les travaux sont réalisés dans le strict respect des clauses contractuelles  » nous a confié BALDE Mamadou Oury, Directeur Général de la Guinéenne de béton et de prestations de service. La réalisation de ce pont situé sur la rivière Guilintinkowol, s’inscrit dans le vaste programme de construction des infrastructures sociales dans les régions de Mamou, Labé et Kankan. Programme piloté par le Fonds de Développement Economique et Social sous l’égide du MPDE. Une réalisation vivement saluée par les bénéficiaires jusque-là, confrontés à d’énormes pertes économiques du fait de l’enclavement de leurs localités.

« La traversée de ce tronçon fut un calvaire pour les communautés de plusieurs sous-préfectures. Son désenclavement est aujourd’hui, un atout majeur, car il abrite de grands producteurs agricoles et des éleveurs. Désormais, des véhicules pourront transporter des produits agro sylvo pastorales vers d’autres localités et grands marchés. Toute chose qui améliorera sensiblement le revenu des paysans » témoignage, Alpha SOW, citoyen de Hérico.

Le pont de Mirirè vient mettre fin à des années de difficultés pour les habitants des localités situées dans la région de Kankalabé et  environnants. Son cout de réalisation, s’élève à 1,36 milliard de GNF.

Deux (2) écoles primaires pour Boulliwel et Hérico.

Un pont à Mirirè, des écoles à Bouliwel et Hérico…. C’est en exécution de son plan d’action 2019, avec l’appui financier de la Banque Africaine de Développement, que le Ministère du Plan par le biais du Fonds de Développement Economique et Social (FDES)  a procédé  à la réception de deux écoles dans les localités de Bouliwel (Mamou) et Hérico (Dalaba). La construction de ces importantes infrastructures, était une promesse faite aux populations par le Chef de l’Etat, Pr Alpha Condé alors en compagnie de Madame la Ministre du ¨Plan du Développement Economique en visite alors dans la région de Mamou.

L’école primaire de Bouliwel dans la préfecture de Mamou comprend trois (3) salles de classes avec un bloc de latrines pour un effectif de 25 élèves par classe. Celle de Hérico, dans la préfecture de Dalaba ; comprend aussi des blocs de latrines et six (6) salles de classes pour un effectif de 275 élèves, assortie d’un forage équipé d‘une pompe électrique.

Pour la circonstance, M. le Directeur Général Adjoint du FDES Mamadou Bobo DIALLO, a au nom de Madame la Ministre du Plan  souligné que  « le Ministère du ¨Plan du Développement Economique a initié en 2019, un vaste programme de construction d’infrastructure socio-économique de base dans les régions administratives de Labé, Mamou et Kankan. Ce programme comporte 29 projets qui ont fait l’objet d’études techniques et architecturales, aux termes desquelles a été élaboré un dossier d’appels d’offres. Parmi ces projets, 12 ont bénéficié d’un financement…ces infrastructures d’un coût global de 13,3 milliards de GNF,  permettront d’apporter une réponse à la préoccupation majeure de Monsieur le Président de la République, Pr Alpha CONDE, à savoir : l’amélioration des conditions de vies des populations rurales. »

Intervenant à cette occasion, le Directeur de l’Ecole primaire de Bouliwel centre, Mamadou Hassimiou BAH, a mis en évidence l’importance de ce projet « une importante réalisation éducative et sociale. Nous étions en manque de salles de classes. Cette nouvelle infrastructure va changer notre pratique de classe et mettra les enfants dans de meilleures conditions d’apprentissage.» a-t-il ajouté.

De son côté, le Gouverneur de la région administrative de Mamou s’est réjoui de la réalisation de ces infrastructures sous le leadership de Madame la Ministre du Plan et du Développement Economique qui  dira-t-il « ne ménage aucun effort dans la mise en œuvre des projets et programmes de développement impulsés par le Chef de l’Etat, Pr Alpha Condé en faveur des populations rurales du pays ».

A l’entame de cette mission de terrain, Madame la Ministre du Plan et du Développement Economique qui a salué la mobilisation des citoyens, les vivement exhorté  « à la préservation de la paix, à la consolidation de l’unité nationale et à la consolidation de la cohésion sociale ; valeurs sans lesquelles aucun développement ne sera possible ». 

A souligner enfin, que la mission technique du MPDE a, dans son programme de visite de terrain, ce weekend du 11 octobre, la remise aux populations bénéficiaires des infrastructures FDES, à Kansagny (Sangouyah) dans la préfecture de Tougué avant de rallier Labé centre pour se rendre à Mali (Salambandé et Hidaayatou), localités  dotées en écoles et poste de santé . Nous y reviendrons.

Mohamed Komah, Service Communication Relations Publiques MPDE.