Journée Mondiale de la Population

29

Le Ministère du Plan et du Développement Economique à travers la Direction Nationale de Population et de Développement en collaboration avec l’UNFPA, a officiellement célébré le vendredi, 19 juillet 2019 à Conakry, la Journée Mondiale de la Population 2019. Le thème choisi cette année est : « 25 ans après la CIPD : accélérer la promesse ».

Cette célébration visait à attirer l’attention de l’opinion sur l’acuité des problèmes économiques, sociaux et environnementaux, que génère la croissance rapide de la population dans un contexte économique de plus en plus difficile.

Mme la représentante de l’UNFPA en Guinée a profité de l’évènement pour faire un rappel historique des engagements pris depuis la Conférence Internationale sur la Population au Caire en 1994. Conférence au cours de laquelle 179 Etats membres des Nations Unies s’étaient engagés pour changer fondamentalement l’approche des questions de la Population et placer les droits de l’Homme y compris, le droit des femmes à la santé de la reproduction au cœur des efforts pour parvenir à une croissance économique socle d’un développement durable.

Mme Barbara SOW affirmera que cette journée « est une opportunité pour examiner les objectifs inachevés afin d’explorer des pistes d’actions pour tenir les promesses faites au Caire ». Il s’agit entre autres de la réduction de 75% de la mortalité maternelle ; de l’élimination de toute forme d’exploitation, d’harcèlement et de violence envers les femmes et les enfants, de la mise à disposition de chaque femme et fille d’une gamme complète de méthode fiable de planification familiale.

Mme la Représentante résident de l’UNFPA n’a pas manqué enfin, de soulever les défis qui se posent à la Guinée en dépit des progrès réels observés ces 25 dernières années, s’appuyant notamment sur les données de la dernière décennie qui indiquent que le ratio de la mortalité maternelle en Guinée est passé de plus de 980 à 550 décès pour 100 000 naissances vivantes. Ce qui devrait être inférieur à 100 décès pour 1000 naissances vivantes.

Prenant la parole, au nom de Mme la Ministre du Plan et du développement Economique, Mr le Secrétaire Général du Ministère du Plan et du Développement Economique a réitéré l’engagement de la Guinée, à l’instar d’autres pays africains, à poursuivre et à pérenniser les acquis du programme d’action de la Conférence Internationale sur la Population du Caire, tout en se conformant également à la déclaration d’Addis-Abeba déclinée en 88 engagements.

Mr Péma GUILAVOGUI, rappellera à cet effet, que la Guinée a révisé sa politique nationale de Population en mettant l’accent sur la maitrise de la dynamique de la population afin de ralentir la croissance démographique, l’atténuation des disparités entre les statuts des femmes et des hommes, l’amélioration des conditions de vies des groupes vulnérables et la préservation de l’environnement pour la création d’un cadre de vie sain. Pour terminer, Mr le Secrétaire Général du MPDE réaffirmera la volonté et la détermination du Gouvernement à mettre en œuvre les recommandations de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement et surtout de à poursuivre les efforts pour un développement durable et inclusif sous le leadership du Président de la République, Pr Alpha CONDE.

Notons qu’en dépit des progrès réalisés en matière de population et développement, la Guinée est confrontée à la persistance de quelques insuffisances dans le domaine de la santé sexuelle et reproductive. En effet, les indicateurs de 2018 montrent que le taux de prévalence contraceptive en Guinée est de 11% contre une moyenne régionale de 32%.