La Plateforme en examen à Dalaba

75

Dalaba, la ville touristique de Guinée a été le cadre choisi à la fin mars 2019 pour abriter, sous l’égide de la Direction Nationale des Investissements Publics, la retraite technique préalable au lancement d’une série d’ateliers préparatoires au démarrage de la plateforme de gestion intégrée des investissements publics en Guinée (SIGPIP).

Deux (2) jours d’ateliers ayant pour objectif de capitaliser l’ensemble des activités menées dans le cadre la mise en œuvre de la plateforme de gestion intégrée des investissements publics (SIGPIP), afin de pouvoir se projeter dans l’optique de son opérationnalisation.

A Dalaba, l’outil de plateforme informatique a été suffisamment vulgarisé auprès des acteurs de la chaîne « Planification – Programmation – Budgétisation – Suivi & Evaluation (PPBSE) ». L’atelier a permis surtout de revisiter toutes les activités réalisées dans la conception et la mise en œuvre de la plateforme. Une feuille de route claire pour les activités à venir avait été élaborée à cet effet.

Une occasion pour le Directeur National des Investissements Publics et son équipe de faire le diagnostic de la mise en œuvre de ce projet stratégique du Ministère du Plan et du Développement Economique. Un diagnostic qui avait révélé 35 problèmes ou imperfections à l’origine de la non-opérationnalisation à l’époque de la plateforme.

Mr Famoudou KOUROUMA avait rassuré « qu’à l’issue des échanges entre sa Direction et la firme CESS chargée du développement de cette application, les problèmes soulevés avaient été partiellement réglés ».

Pour sa part, le Représentant du Groupe de la BAD à cette rencontre avait affirmé que son institution dispose de beaucoup de données qui prouvent que des progrès certains ont été enregistrés.

Toutefois, Monsieur NTAGUNGIRA, avait émis le souhait de disposer des services de la plateforme afin d’avoir une vision globale et rapide sur le niveau d’exécution des projets et programmes de développement dans tous les secteurs pour pouvoir se situer sur le niveau actuel de mise en œuvre du PNDES.

Madame la Cheffe de Cabinet, représentante de Mme la Ministre du Plan et du Développement Economique à cette retraite, avait commencé par saluer « les résultats remarquables enregistrés depuis l’accession du Pr Alpha CONDE à la magistrature suprême du pays ».  D’énormes efforts ont été consentis dans une optique de mettre la Guinée sur une trajectoire du développement durable précisera-t-elle, au rang desquelles ces grandes réformes envisagées pour améliorer la gouvernance économique et financière, notamment la modernisation de l’administration publique guinéenne et la gestion des investissements publics. Cette plateforme SIGPIP, fait partie intégrante des réformes majeures amorcées par le département sous la conduite de Madame Kanny DIALLO, Ministre du Plan et du Développement Economique.

Mme Yayé Mariama DIALLO avait insisté sur toute l’importance que Mme la Ministre du Plan et du Développement Économique attache à l’opérationnalisation rapide et efficace de cet outil en vue de son déploiement dans les différents ministères impliqués dans la phase pilote.  Mme la Cheffe de Cabinet avait, enfin au nom de Mme la Ministre, remercié les partenaires au développement, en l’occurrence le PNUD et la BAD pour l’appui au Gouvernement guinéen à travers l’organisation de cet atelier. Des partenaires surs qui ont toujours fait montre de leur soutien indéfectible pour le développement socio-économique de la Guinée. Dans la dynamique de l’atelier de Dalaba, deux autres ateliers de renforcement des capacités pour les acteurs de premier plan ont eu lieu à Kindia et à Coyah autour de la SIG PIP. Objectif, familiariser les techniciens à l’utilisation de la plateforme.